Moulin à prières à Bruxelles

En juillet 2009 Péma Wangyal Rinpotché a dirigé le montage du mani (« moulin à prières ») situé à l’entrée du temple de Bruxelles.

Ce mani est composé de deux cylindres superposés tournant autour d’un axe central. Le cylindre supérieur contient les mantras d’Amitabha, Chenrezi et Padmasambhava.

Le cylindre inférieur, d’un diamètre plus grand, contient les mantras de Vajrakilaya et de Vajrasattva. Les mantras ont été imprimés sur de grandes feuilles en papier, safranées ensuite une à une. Au cours du séjour de Péma Wangyal Rinpotché et selon ses instructions, elles ont été enroulées progressivement autour de l’axe central, en prenant soin de bien les serrer afin de placer dans le mani le plus de mantras possible. Il y en a environ 54 millions en tout.

Une fois les mantras placés et recouverts de tissu, Rinpotché a réalisé un rituel de consécration. La coquille en cuivre ornementée de mantras dorés qui recouvre le mani a été mise en place à son tour.

Le mani tourne en permanence, entraîné par un moteur électrique, mais on peut à tout moment le faire tourner plus vite manuellement.

Le fait de faire tourner le mani, ou simplement de le regarder tourner, tout en développant l’Esprit d’éveil et en utilisant les dizaines de millions de mantras qu’il contient comme support de méditation, permet de purifier tous les obscurcissements et d’accumuler une très grande quantité d’énergie positive au bénéfice de tous les êtres vivants.

Deux autres manis seront construits prochainement à Nyima Dzong.