Né dans la région du Kham en 1895, Longtchen Yéshé Dorjé fut un yogi secret et un découvreur de Trésors unanimement respecté. Il eut pour maître principal Djédroung Thrinlé Djampa Djoungné, dont Kyabjé Dudjom Rinpotché était également le disciple. Le surnom de Kangyour Rinpotché lui venait du fait qu’il pouvait réciter par cœur les cent huit volumes du Kangyour, textes qui regroupent l’ensemble des enseignements du Bouddha.
Ayant eu la prescience de l’invasion chinoise, Kyabjé Kangyour Rinpotché fut l’un des premiers grands maîtres à quitter le Tibet, emportant avec lui ses livres précieux.
Il s’établit avec sa famille à Darjeeling, en Inde, dans une modeste maison au toit de tôle ondulée. C’est là que ses disciples occidentaux le rencontrèrent, car lui-même n’ira jamais en Occident. Il fonda plus tard, sur les hauteurs de Darjeeling, le monastère Ogyen Kunzang Chökhorling.
Outre son immense réalisation, son érudition et sa très grande compassion, qui faisaient de lui un maître exceptionnel, Kyabjé Kangyour Rinpotché était aussi médecin et possédait une parfaite connaissance de tous les arts et métiers traditionnels.
Il quitta son corps en 1975, ayant demandé à ses disciples de se placer sous l’autorité spirituelle de Kyabjé Dilgo Khyentsé Rinpotché.
Afin de répondre aux vœux de son père révéré, Tsétrul Péma Wangyal Rinpotché, fils aîné de Kyabjé Kangyour Rinpotché, fonda trois centres de retraite en Dordogne. De nombreux occidentaux, dont quelques disciples directs de Kyabjé Kangyour Rinpotché, y firent l’expérience des retraites traditionnelles de courte et longue durée, comme c’est encore le cas aujourd’hui.