KP2-sm

Karmapa à Nyima Dzong

S.S. Le 16e Gyalwa Karmapa, Rangjoung Rigpei Dordjé, naquit à Denkhok dans la région de Dergué au Kham (Tibet oriental), près du fleuve Yangtsé, le jour de la pleine lune du sixième mois de l’année de la Souris de Bois (1924). Il naquit dans une famille aristocratique du nom de Athoub.

Peu de temps après sa naissance, Sitou Padma Wangtchouk Gyalpo ouvrit la lettre de prédiction laissée par le précédent Gyalwa Karmapa et y découvrit une description détaillée de la maison où demeuraient les parents de Rigpai Dordjé. Une délégation fut mandatée pour le retrouver, et l’enfant fut rapidement reconnu comme la seizième incarnation du Gyalwa Karmapa.

A l’âge de sept ans, il fut ordonné moine novice par Sitou Rinpoché et Jamgoeun Kongtrul de Palpoung. Une année plus tard la Coiffe Noire et les robes des Gyalwa Karmapa furent apportées de Tsourphou au Kham à son intention. Sitou Rinpoché l’invita alors à se rendre à Palpoung, son monastère.

Comme beaucoup d’autres maîtres il quitta le Tibet lors de l’invasion chinoise et fut, tout d’abord, accueilli au Bhoutan. Après avoir rencontré le roi Jigmé Dordjé Wangtchouk à Thimphou, la capitale du Bhoutan, Gyalwa Karmapa décida de se rendre en Inde.

KP1-sm

Sa Sainteté lors de sa visite à Nyima Dzong en 1977

A Baxa, à la frontière du Bhoutan et de l’Inde, Rigpai Dordjé rencontra le Premier Ministre du Sikkim, Banya Tashi Dadul, qui lui transmit l’invitation du maharaja à venir résider au Sikkim. Gyalwa Karmapa accepta l’invitation et, en 1959, lui et sa suite arrivèrent à Gangtok, la capitale du Sikkim. Gyalwa Karmapa décida d’y établir son siège en exil.

Le Gyalwa Karmapa a ordonné plus de trois mille moines et reconnu des centaines de toulkous. Il a accompli trois tournées de par le monde.
Le troisième voyage l’a plus particulièrement amené à se rendre en Amérique et en Asie du sud-est. Il a ainsi établi des centres du Dharma et des monastères un peu partout, en vue de protéger, préserver et répandre l’enseignement du Bouddha.

En 1977 il a fait une courte visite à Nyima Dzong et y a réalisé une cérémonie de la Coiffe Noire.

Rangjoung Rigpei Dordjé a quitté son corps le 5 novembre 1981, à Zion (Illinois) près de Chicago, aux Etats-Unis.